Je vous propose aujourd’hui de voir la vie en rose et de manière détendue en lisant le texte qui va suivre. Cette production est née dans la ville à laquelle on associe généralement cette couleur, dans le sud-ouest de la France, au bord de la Garonne et l’histoire de sa création est assez sympathique pour être racontée.Repartons chez EKOMS, ce laboratoire toulousain dont nous avons déjà parlé ici et qui est aujourd’hui un nom reconnu sur la scène de la vape française, de par le grand nombre de liquides originaux et différents à leur catalogue et également par leur développement à vitesse grand V qui fait, qu’à ce jour, une panoplie de boutiques propose ces produits à la vente. Mais concernant le jus du jour, je suis dans l’obligation d’évoquer Yann Mutel, la personne qui en est à l’origine, le Big Papa qui vient de lancer sa propre gamme de liquides. Avant de se lancer dans l’aventure en son nom, ce toulousain pur jus était commercial chez Ekoms et a tenu à laisser une trace de son passage en élaborant le Cœur B, que l’on peut donc considérer comme une ultime révérence et en même temps comme un galop d’essai pour un futur que l’on espère rempli de succès. En parlant de ça mon petit doigt me dit que l’on reparlera très vite des liquides made in Big Papa ici … patience donc.

Issu de la gamme Ekoms Lab, le Cœur B est décrit comme un panier de fraises trempé dans une crème anglaise et saupoudré de céréales, en somme une fraise gourmande. Au niveau de l’étiquette je dois avouer que je suis carrément fan, c’est kawaï à souhait, hyper coloré et fun. On retrouve sur la fresque la fraise et le bol de céréales ainsi que diverses choses japonisantes à souhait comme des étoiles aux traînées arc-en-ciel, des cœurs et une petite boule rose qui évoque clairement Kirby, le personnage emblématique de l’univers Nintendo et qui est la transcription du nom du liquide prononcé à l’américaine. Tout est encore une fois finement pensé et travaillé jusqu’au katakana sur le nom du liquide plaqué en plein milieu, un gros kiff visuel pour un fan comme moi de la culture geek et otaku.Avant de passer à la dégustation je tiens à vous faire part de quelques réticences concernant la fraise dans la vape, c’est un arôme qui ne m’a jamais vraiment plu et pourtant je suis un grand amateur de fraise réelles. Je dois avouer qu’il y a certains liquides qui utilisent cet arôme de fort belle manière et je ne peux pas dire que je n’aime pas mais je m’en lasse extrêmement rapidement, je n’accroche pas car je ne retrouve pas le côté naturel de la fraise, ce paradoxe gustatif mêlant une légère acidité et une chair juteuse, parfumée et légèrement sucrée. Si on ajoute que bon nombre de jus utilisent un arôme fraise qui tire plus vers la Tagada que vers la fraise naturelle, pour moi c’est carrément invapable …

A la fiole j’ai un premier sentiment mitigé, j’identifie bien la fraise, pas spécialement chimique mais pas naturelle non plus, je dirais une odeur similaire à un yaourt à la fraise et je ne perçois pas particulièrement le note gourmande. Pour la dégustation je fais comme à l’habitude en testant sur jus sur plusieurs drippers. Mon ressenti sur la fraise est assez nuancé je dois dire, j’ai dans un premier temps cette impression de fraise bonbon que je n’aime pas du tout mais qui vient tout de suite être contrebalancé par une tonalité qui tire vers la fraise cuite ou mixée. Je pense qu’il est fortement possible que ma mémoire gustative me joue des tours tellement j’ai horreur de cet arôme chimique et je me force donc à mieux identifier toutes les subtilités et à plutôt essayé de me concentrer sur le côté gourmand. Et pour être tout à fait honnête, sans dire qu’il est absent, il est très subtil. Je dirais que la touche crème anglaise apporte du corps, de la rondeur et du sucre à l’ensemble qui me permet de dire que ce n’est pas un liquide à ranger simplement dans la catégorie des fruités et concernant les céréales je ne descelle pas du tout le marqueur. Après plusieurs essais et pour l’avoir vapé quelques mois plus tard, je dirai qu’il m’évoque un milk-shake ou un yaourt à boire à la fraise et donc bien une fraise mixée dans une crème et je le classe définitivement dans la catégorie des fruités légèrement gourmands.Si ce liquide ne m’a pas réconcilié avec la fraise dans la vape, il reste néanmoins bien réalisé pour les amateurs de ce fruit qui devraient l’aimer à coup sûr.

Ce ne sera pas mon all-day mais au moins pour le design fantastique de l’étiquette et des références qui fusent concernant le graphisme j’en garderai un souvenir agréable et fun. Après comme on se tue à le répéter sans cesse, la vape est une histoire de goûts et de ressenti et comme je dis à mes enfants il faut goûter avant de dire si l’on aime ou non. On a le droit de ne pas aimer mais on fait honneur à celui qui a préparé le plat et rien que pour ça je salue chaleureusement Ekoms et Yann Mutel pour leur réalisation.Have fun !


⚠️🔞 Ce produit est destiné à être utilisé sur un dispositif de vapotage. Son utilisation par les mineurs est formellement interdite. La nicotine est une substance hautement addictive, son utilisation est vivement déconseillée aux non-fumeurs 🔞⚠️

FabricantEkoms
OrigineFrance
Saveur- Fraise
- Crème anglaise
Format disponible20ml
50ml
Taux de nicotine disponible20ml : 0mg
50ml : 0mg
Ratio PG/VG30/70
Prix de vente20ml : environ 10€
50ml environ 24€
Informations complémentaires

Cœur B - Ekoms

7.8

Restitution des saveurs

6.5/10

Packaging

9.0/10

Rapport qualité/Prix

8.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.