Dans cette ébauche nous allons nous intéresser au RDA. Tout comme le RTA il s’agit là d’une abréviation signifiant Rebuildable Dripping Atomizer. Attention toutefois à ne pas le confondre avec RBA qui englobe l’intégralité des atomiseurs reconstructibles.

DOT 24

Avec ce matériel vous serez en possession d’un Dripper. Vous aurez dans ce cas un atomiseur reconstructible mais cette fois-ci qui ne possèdera pas de réservoir pour venir contenir votre liquide.

Pour faire simple vous aurez la possibilité de mettre, comme dans le RTA, un ou deux coils, qui se situerons au dessus d’une légère cuve, prévue pour y loger votre coton.


Exemple de single et dual coil

Les avantages certains de ces pièces sont la facilité de montage et de changement de coton, la production d’une vapeur intense mais par dessus tout la qualité d’une saveur des plus fidèles à la description de vos liquides. 

Dans ce cas précis il faudra venir ajouter du juice au bout de quelques puffs soit par le dessus du coton, soit par le dessous avec le système de Bottom Feeder. Le RDA  se décomposera de la manière suivante :


De droite à gauche drip tip, top cap, baril, plateau

Vous retrouverez ici quatre pièces essentielles.

     > Le drip tip, qui comme à son habitude, viendra s’installer sur le dessus afin d’inhaler la vapeur. Il se trouvera tant en 510 que 810, ainsi qu’en MTL, dans les matériaux habituels (ultem, delrin, résine…)


Drip tip 810 en ultem

> Le top cap, il servira dans la plupart des cas à venir régler les arrivées d’air.


Top cap, on notera la présence de créneaux pour ouvrir ou fermer les arrivées d’air.

Le baril recevra le top cap et sera utilisée pour refermer l’ensemble du dripper on l’appellera communément, une fois complété du top cap, la cloche. On peut aisément l’assimiler au Pyrex du RTA cela dit il ne pourra pas contenir de grosses quantités de liquides.


Baril avec ouverture en type oeil de cyclope.

> Le plateau ainsi que la cuve, qui seront les derniers éléments du RDA, où vous viendrez installer votre ou vos coils ainsi que le coton.


Plateau dual coil du Dot 24 avec la cuve.

Et le BF dans tout ça ? Je vous ai parlé un peu plus haut du Bottom Feeder. Il s’agit ici d’un système plutôt ingénieux, permettant de remplacer le réservoir de liquide, présent sur le RTA, par une fiole contenant de 6 à 12ml. Il vous faudra alors installer le « pin BF » sur votre dripper, qui n’est rien d’autre qu’un pin percé dans la longueur pour permettre le passage du jus. Une fois fait, votre fiole remplie et votre box en main il suffira de presser légèrement sur la dite fiole pour faire remonter du liquide à l’intérieur de votre cuve. Cela vous permettra donc de ne plus vous balader avec votre fiole de doux nectar dans le but de recharger vos cotons après quelques puffs.


On remarque la présence du trou dans le pin.

Système de Bottom Feeder sur Dotsquonk 100w.

Sur ces derniers mots n’hésitez pas à poser vos questions ou remarques dans les commentaires en bas de cette page.


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.