Voyager avec sa cigarette électronique peut parfois vite devenir une véritable source de questions. Entre le choix du matériel de voyage, le mode de transport et la destination, il est fréquent d’avoir un lot d’interrogations. Nous y avons pensé et allons essayer de vous donner les points essentiels pour voyager avec votre cigarette électronique.

Voyager avec votre cigarette électronique dans les transports

1- Voyager en avion avec sa cigarette électronique

Si vous partez en avion, soyez vigilant à ce que vous souhaitez transporter dans les valises. Les réglementations à bord sont strictes pour des raisons évidentes de sécurité. Les batteries et accus sont autorisés uniquement dans votre bagage à main et doivent être transportés soit dans leur emballage d’origine, soit dans un étui de transport isolant. Tout simplement en cas de dégazage, il serait plus simple de maîtriser le problème en cabine qu’en soute.

De plus, les cigarettes électroniques doivent également être protégées de toute activation intempestive et il est strictement interdit de les recharger à bord de l’avion.

Pour transporter votre Vapote en avion :

  • Voyagez avec un réservoir d’atomiseur vide. La pression en altitude dilate le liquide ce qui crée des fuites.
  • Idéalement transportez votre matériel dans une pochette de transport
  • Lisez le règlement de votre compagnie aérienne car toutes n’ont pas la même réglementation, bien qu’il y en ai une générale chaque compagnie peut l’adapter à sa manière.

Bien évidemment il est interdit de vaper dans l’avion. En effet, cela pourrait déclencher les détecteurs de fumée présents à bord et vous causer quelques désagréments.

Vous pourrez bien entendu transporter vos e-liquides en respectant simplement les conditions générales de transport de liquide. En cabine Les fioles devront être placées dans un sac transparent fermé, dont le volume ne dépasse pas un litre et dont les dimensions sont limitées à 20 x 20 cm au maximum, le volume par fiole ne doit pas dépasser 100ml. Et dans la limite de 1l maximum de liquide divers par passager.

Attention de ne pas prendre de fiole de plus de 100ml même remplie à la limite autorisée une fiole de 120ml, même incomplète, peut se voir refusée et mise à la poubelle.

En soute vous avez également la possibilité de transporter vos fioles de liquide. Pour connaître les quantités renseignez vous auprès de votre compagnie.

Récapitulatif pour transporter votre Juice en cabine :

  • Voyagez avec des fioles de 100 ml maximum
  • Transportez les dans un sac plastique transparent 20 x 20 cm conforme aux réglementation. A noter que certain aéroports fournissent des sacs aux contrôles de bagages à main, pensez tout de même à en prévoir.
  • N’emportez pas plus de 1 Litre de liquide, gel douche, dentifrice, déodorant. Le tout confondu.

2- Voyager en train avec sa vapote

Contrairement à l’avion, il n’existe aucune restriction pour transporter vos setup et jus en train. Il n’est quand même pas possible de vaper en train puisqu’il s’agit d’un transport en commun.

Le Code de la Santé est d’ailleurs particulièrement explicite sur ce point et précise qu’il est interdit de vapoter dans les “moyens de transport collectif fermés”.

Si vous vous trouvez dans une gare ou sur les quais, il vous est théoriquement possible de vapoter si le règlement intérieur ou la signalétique le permet.

3- Vapoter au volant

Si vous décidez de partir en voiture, vous pouvez bien évidemment transporter votre matériel, liquides et accus comme vous le souhaitez et bien sûr vapoter quand le coeur vous en dit.

À noter quand même que selon le Code de la Route, “le conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent”.

En théorie, il est donc interdit de fumer ou de vapoter au volant mais dans la pratique, la verbalisation est à l’appréciation des forces de l’ordre.

Cela signifie que si vous veniez à vous faire contrôler et que les gendarmes/policiers estiment que la vapeur présente dans là voiture gène votre vision ou que vous n’avez pas pu effectuer une manoeuvre parce que vous teniez votre cigarette électronique, ils pourront décider de vous verbaliser.

Attention également, depuis 2015 il est interdit de fumer en voiture en présence d’un enfant de moins de 12 ans, malgré que la vape ne rentre pas dans les conditions de tabagisme passif et de risques liés au monoxyde de carbone certains vapoteurs se sont vus verbalisés à ce titre.

Nos conseils pour éviter les désagréments

Dans tous les cas et quel que soit votre mode de transport, pensez à bien protéger votre matériel ainsi que vos accus et évitez au maximum de les laisser au soleil ou exposés à de trop fortes variations de température. Quand vous sortez de voiture ne laissez pas vos accus ou batteries à l’intérieur de celle-ci à cause des risques de chauffe et de dégazage.

Les points à ne pas oublier !

Pour voyager avec sa cigarette électronique il faut commencer par la prendre avec soi. Il est préférable pour vous de prévoir assez de e-liquide pour la durée de votre séjour. Suivant l’endroit où vous allez, il ne sera pas forcément évident de trouver votre jus favoris mais cela vous fera découvrir de nouveaux shop et probablement des vendeurs sympas.

A ce même titre il peut être judicieux de prévoir un set-up de secours au cas où le vôtre tomberait en panne.

Prévoyez également les consommables : plusieurs accus, le chargeur, des résistances de rechange ou du fil résistif et du coton afin d’anticiper l’imprévu. Autrement vous retournerez voir le vendeur sympa de votre nouveau shop favoris.

Si vous partez à l’étranger pensez à vous informer par avance de la législation dans le pays de destination. Si certains n’imposent pas de restrictions particulières et incitent même au vapotage comme l’Angleterre qui est le pays le plus ouvert sur le sujet, ce n’est pas le cas de tous. Certains pays interdisent totalement la cigarette électronique et peut vous coûter une peine d’emprisonnement dans un centre de détention local.

C’est le cas par exemple de la Thaïlande qui interdit non seulement la vente, l’importation mais aussi la possession d’une cigarette électronique. Il s’agit de l’un des pays les plus restrictifs en matière de vapotage.

C’est également le cas pour l’Argentine, pays dans lequel il est totalement interdit de vaper.

D’autres pays possèdent des réglementations particulières comme le Japon, où il est interdit de vapoter dans la rue en dehors des zones “fumeurs” ou encore la Norvège où il est interdit de vaper des e-liquides nicotinés sauf si vous êtes en possession d’une ordonnance attestant que vous en avez besoin pour arrêter de fumer.

Avec tout cela, vous devriez être prêt à partir n’importe où avec votre cigarette électronique. Pensez bien à vous renseigner sur les réglementation des compagnies aériennes et dans les pays de destinations. Il serait dommage de gâcher de bonnes vacances tant méritées juste pour avoir tiré trois puffs .


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.