Pour pouvoir vaincre le mal il faut remonter à ses origines …

Le virus zombie continue son expansion et nous devons adapter notre armement en liquides pour éviter d’y succomber. En récupérant des notes au cœur du laboratoire désaffecté, à l’origine de la contamination, Patou Vinci a pu élucider une partie de la formulation du virus et continue donc de préparer diverses potions pour nous protéger, nous les résistants, nous les vapoteurs.

Parmi les différents jus farfelus que prépare Patou en compagnie de son épouse Véronique, on retrouve les antidotes qui sont conçus sur des bases d’arômes fruités ou classiques avec une bonne touche de frais. La gamme est relativement large avec pas moins de 12 saveurs différentes. Les zombies étant relativement réfractaires à la fraicheur et aux effluves fruités, ce seront des armes de choix lors de vos incursions risquées en territoire contaminé.

S’il y a des fruits que notre juicemaker affectionne, ce sont bien les agrumes, il a donc choisi de les utiliser comme base du liquide que nous allons découvrir aujourd’hui : le VIRUS. Ayant remarqué la présence de Limonène, composé aromatique utilisé notamment dans l’industrie cosmétique pour reproduire l’odeur du citron ou de l’orange, dans la formule retrouvée dans la fameux laboratoire, Patou a décidé de créer ce concentré en s’inspirant de ces notes.

A l’ouverture de la fiole, vous prenez une odeur franche de citron, on a derrière d’autre nuances d’arômes agrumes sans pouvoir les identifier clairement puis directement après la senteur végétale d’une feuille de menthe fraiche. Avant de continuer je précise bien que je ne parle pas ici d’un célèbre concentré de la marque Ultimate, que soit dit en passant j’ai pas mal vapé l’été dernier et que je connais donc aussi très bien, mais bien du Virus de chez Pat & Véro. Alors oui j’avoue y avoir pensé avant d’entamer la dégustation mais je vous assure que le ressenti en bouche est clairement différent, donc j’y viens.

Je prépare mon matériel et me voici prêt, je prends la première bouffé et plusieurs sensations m’envahissent, la fraicheur est immédiate, elle prend bien tout l’intérieur de la bouche et descend dans la gorge, sans être excessive à l’extrême elle est présente de manière assez vive et franche. Nous ne sommes pas ici sur un frais de type malaisien mais bien sur du menthol. Il vient par contre s’estomper rapidement en bouche pour rester au niveau de la gorge et là les arômes fruités se révèlent. J’enchaine quelques puffs supplémentaires pour pouvoir bien cerner les nuances sur les agrumes. Le citron est directement détectable et à l’inverse de l’autre liquide dont j’ai parlé plus haut et qui tire vers un jus de citron plutôt sucré et avec une fraicheur qui arrive dans un deuxième temps, on est ici sur un arôme plus proche du zest, donc plus vif, plus âpre et plus délicat. En me concentrant et en faisant appel à ma mémoire gustative je ressens ensuite une saveur plus douce qui m’évoque des quartiers d’orange et de pamplemousse rose, sans l’amertume caractéristique de ce fruit et une touche de menthe, pas typée menthe à l’eau mais vraiment feuille de menthe. C’est détonnant, c’est extrêmement subtil dans le dosage des arômes et c’est encore une superbe découverte.

Pour imager mon ressenti je vous propose de penser à un citronnade maison, dans laquelle vous auriez pressé une orange et un pamplemousse, mis des zests de citron et des feuilles de menthe à infuser et rajouté un bon paquet de glaçons et je pense qu’on n’est pas très loin de mon ressenti en vapant ce liquide. Ce qui m’a le plus surpris au départ, outre sa fraicheur, c’est son côté très peu sucré si je le compare avec d’autres liquides du même acabit. Ici l’accent est clairement mis sur le fruit et après avoir pris plusieurs bouffées je ne peux que valider ce parti pris. Celà à le mérite de ne pas le rendre écœurant et de pouvoir en faire un all-day en puissance pour ceux qui accrocheront, et je sais qu’il y a déjà quelques amateurs. J’invite tous ceux qui sont friands de ce type de jus fruités-frais à découvrir le Virus, vous risquer bien d’être surpris, tout comme je l’ai été lors de sa découverte.

C’est donc une nouvelle victoire pour Pat&Véro dans leur quête d’éradication du virus zombie et ils méritent amplement toutes vos félicitations et vos encouragements à continuer leurs expérimentations.

Liquide testé en PAV en 50 PG/50 VG à 3 mg/mL de nicotine puis en DIY dosé à 22% dans une base 20 PG/80 VG à 3 mg/mL de nicotine après 20 jours de steep.

Dosage recommandé : 20% dans une base 50/50
Temps de steep : entre 20 et 30 jours

Disponible en concentré de 10 ou 30 mL ou en kit pré-mixé de 60 mL sur le site de vente en ligne Pat&Vero : https://patetvero.fr/

Merci à Patou Vinci et Veronique Vincifore pour avoir permis la rédaction de cette revue et également pour leur gentillesse et leur bonne humeur naturelle.

Test réalisé sur :
– Mod AtomVapes Sandman avec Asmodus C4 RDA monté avec un Framed Stapple à 0,18 Ω de chez Crazy Fab Coils
– Asmodus Pumper 18 avec Flave Tank 24 monté avec un Framed Stapple à 0,26 Ω de Jeremy Bgc
– Asmodus Minikin V2 avec Siren 2 MTL monté avec un Micro Fused Clapton à 0,80 Ω

fabricants de concentrés gourmands

FabricantPAT&VERO
OrigineFrance
SaveurAgrumes - Citron - Frais
Format disponibleConcentrés : 10ml - 30ml
Kit Pré-dosé : 60ml
Taux de nicotine disponibleConcentrés : 0mg
Kit Pré-dosé : 0-3-6-10-13mg
Ratio PG/VG50PG/50VG
70PG / 30VG
30PG/70VG
Prix de venteConcentré 10ml environ 4€
Concentré 30ml environ 10€
Kit Pré-dosé 60ml environ 18€
Informations complémentaires

Virus - Pat&Véro

8.3

Restitution des saveurs

8.0/10

Packaging

7.0/10

Rapport qualité/Prix

10.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.