Salut la famille, aujourd’hui je vous propose de découvrir un des drippers du moment. Amateurs de gros montages, de vapeur aérienne et savoureuse, ce qui suit est fait pour vous car voici le Vital RDA de chez Immortal Modz.

Pour faire un point rapide sur la genèse de ce matériel et de ses créateurs, sachez qu’Immortal Modz est le nouveau nom du modeur américain Armageddon MFG. Cette société s’est retrouvée dans une situation incroyable suite à des clonages en masse de ses produits, et en grande partie de son dripper phare l’Apocalypse, dont le Vital est en quelques sortes la nouvelle version. L’affaire a tellement pris d’ampleur que le marché s’est retrouvé saturé de clones, jusqu’au point où certains grossistes et boutiques n’arrivaient plus à faire la part entre ceux-ci et les originaux. Il est d’ailleurs très probable d’avoir pu trouver des clones vendus comme des authentiques. L’apogée de cette histoire a eu lieu sur un salon chinois dédié à la vape où des reporters ont pu photographier un stand estampillé Armageddon, et qui en fait, présentait des clones locaux … Devant cette urgence, la société américaine a donc dû réagir et a changé sa dénomination, ainsi que celles de ses produits, en tentant de se prévenir cette fois-ci d’une nouvelle affaire de grande ampleur.

Vous recevrez ce RDA dans une boîte en plastique dur, un peu cheap, digne des meilleurs clones chinois justement, où vous retrouverez en inscription le numéro de batch ainsi que le numéro de série du matériel. A l’intérieur une jolie pochette tannée siglée au nom de la marque, contenant le dripper, de 24 mm de diamètre, monté avec le pin 510 classique de base, et un sachet de spares avec un pin BF, des joints et vis de posts de rechange … et c’est tout. C’est assez léger pour un atomiseur de cette catégorie, même si on a l’essentiel en termes de pièces de rechanges, on aurait surement aimé quelques vis de posts supplémentaires ou un drip-tip additionnel. En parlant de ça je précise qu’il adopte un format propriétaire, avec une base légèrement moins large qu’un 810 classique. Et même si celui fournit avec est très agréable, il faudra donc passer à la caisse pour le personnaliser, ceux de l’Apocalypse étant, par contre, compatibles.

Passons sur le dipper en lui-même et sur sa conception. Il est totalement démontable en quatre pièces distinctes, ce qui s’avère fort pratique pour un nettoyage complet. Nous avons déjà parlé du drip tip donc passons sur le baril, en acier inoxydable et qui présente une très faible épaisseur, c’est assez déroutant de prime abord. On retrouve sur le pourtour le nom du dripper ainsi que le logo associé gravés avec une bonne profondeur et deux trous d’arrivée d’air assez larges de part et d’autre (environ 5 mm). Le traitement de surface fait paraitre une excellente qualité de finition, ça ne bougera pas avec le temps et son aspect brillant est magnifique. A l’intérieur, sur la partie basse, on retrouvera deux encoches qui viendront se plugger sur la base pour que l’ensemble soit verrouillé et permette un réglage aisé de l’airflow, c’est une évolution fort bienvenue par rapport à son grand frère.

Le top cap est équipé d’un joint qui assure l’étanchéité et le maintien lorsqu’il vient s’emboiter sur le haut du baril. Il laisse apparaitre le système d’airflow, en forme de larmes, qui permet un réglage poussé et précis du débit d’air dans la chambre. Vous remarquerez trois rigoles, deux en oppositions pour le montage en double coil, et une isolée pour le simple coil, montage que je déconseille fortement à la vue de la conception du dripper et en l’absence de réducteur de chambre, vous aurez beaucoup trop d’air à l’intérieur et donc un tirage qui ne sera ni agréable ni savoureux. Il est clairement étudié pour du double coil. Le maintien du drip tip est assuré par un joint en press fit sur le haut du top cap.

Venons-en désormais à la base, toute en acier inoxydable elle aussi, c’est une autre différence par rapport à son prédécesseur qui était pourvu d’une base en plaqué or. Le choix peut paraitre discutable mais une fois encore la qualité de finition est exemplaire, et l’emploi de cet alliage sans revêtement et donc moins couteux permet de proposer cet atomiseur à un prix moins élevé que par le passé. On retrouve deux joints toriques sur la partie basse pour assurer le maintien du baril, et s’ils sont de qualité et font parfaitement leur travail, je les trouve assez lâches (sur ma version du moins) et il n’est pas rare que toute le cloche vienne lorsque vous souhaitez retirer simplement le drip tip, c’est un détail qu’il faut souligner au même titre que quand ceux-ci sont trop fermes.

Nous avons affaire à un plateau de montage à clamps (ou à guillotine), qui ne sont pas montés sur ressorts, avec les deux pôles séparés de quelques millimètres, un espace volontairement laissé pour pouvoir dripper en plein milieu de manière aisée lors de d’utilisation classique. La profondeur très convenable de sa cuve est également un atout supplémentaire pour les amateurs de cette utilisation, en sachant qu’on peut également laisser une quantité de coton assez importante pour avoir une bonne réserve de jus. Son utilisation en BF est, de même, rendue extrêmement agréable. Concernant les posts, le plot négatif est taillé dans la masse, le plot positif étant vissé avec le pin de l’atomiseur et donc démontable.

Le montage des coils, bien que n’étant pas des plus compliqués nécessite une certaine expérience qui me pousse à mettre en garde les débutants, il faudra présenter vos résistances en même temps de part et d’autre des plots pour ensuite effectuer la fixation. Alors oui, c’est possible de les glisser sous les clamps avec seulement vos petits doigts mais ce sera plus approprié d’utiliser des guides pour éviter de les déformer lors du serrage. Vous pourrez vous laisser aller à toute une panoplie de montages sur ce plateau qui est suffisamment spacieux pour y passer des gros coils, je dirais même qu’il faudra lui mettre des assemblages plutôt complexes (aliens, fused clapton, framed stapple, etc) si vous voulez garder un airflow assez ouvert. Pour ce qui est de la position idéale, chacun se fera son avis en fonction de son ressenti et de sa vape, pour ma part je les installe assez prêts des ariflows (sans qu’ils touchent la cloche bien entendu) de manière à ce que le bas des coils coïncide avec le centre des trous latéraux. En procédant ainsi l’air vient frapper les coils par le dessous et les saveurs sont au top.

Comme je vous le disais précédemment le Vital RDA est en quelques sortes un Apocalypse V3, les habitués de ce dernier ne seront donc pas dépaysés et retrouveront la vape qu’ils apprécient dessus. Pour les autres je vous donne mon ressenti. Nous avons là un atomiseur clairement aérien et fait pour envoyer de la grosse vape. Attention quand je dis ça ne pensez pas que son seul objectif est de faire des gros nuages, pas du tout, c’est un dripper américain donc à ce niveau-là c’est clair qu’il n’a rien à envier à ses collègues Goon, Twisted Messes ou Reload mais il offre également un rendu des saveurs assez bluffant pour un matériel de ce calibre. Je vape principalement du jus gourmand dessus et à l’évidence ça semble être son terrain de prédilection. Avec on montage raisonnable à 0,20Ω sur ma Rage Squonk BF à 60W j’ai une vapeur très dense, pas agressive et un rendu de saveurs au top. Je l’ai testé à des puissances plus élevées sur le même montage et je peux dire qu’à partir de 85W la vape devient un peu trop chaude pour moi mais la qualité gustative reste largement présente. Les amateurs de grosse vape bien pêchue avec des montages calibrés devraient être ravis, les autres qui préfèrent une vape plus douce comme moi seront également comblés en installant des coils appropriés et en cherchant le bon dosage de l’airflow. Sachez que l’ai également passé sur tube méca sans aucun problème, le pin ressort largement assez pour de l’hybride et vous pourrez sans problème vous faire un setup magnifique grâce aux nombreux choix de coloris et de personnalisation disponibles pour ce RDA.

Personnellement je suis fan de son look et de sa conception. Vous aurez compris que je suis pleinement satisfait par ce dripper, moi qui ne vape que très rarement sur ce type de matériel double coil, je m’étonne à l’utiliser sur des sessions intensives dans la journée. On peut affirmer sans trop de contestation qu’il se classe parmi les plus agréables de sa catégorie pour peu que vous soyez prêt à accepter ses quelques défauts, qui n’interfèrent en rien avec la qualité de vape produite, et que vous arriviez à vous le procurer, car pour le moment c’est sur ce point que le bât blesse, la distribution étant assez limité pour le moment en France. Parlons du prix pour finir, que je trouve plutôt bien placé pour ce petit bijou. J’entends déjà certains dire que 60€ ce n’est tout de même pas donné, et qu’on peut en trouver d’autres atomiseurs équivalents pour moins chers, et je peux l’entendre, mais par rapport à d’autres matériels concurrents c’est très correct et pour ma part je ne pense pas acheter un autre RDA double coils de sitôt.

« Armageddon MFG est mort, mais renaquit de ses cendres tel un phénix. Vive Immortal Modz ! »

Les ➕:

➕ Grosse production de vapeur avec le montage approprié

➕ Très bon rendu de saveurs

➕ Ses finitions et sa qualité de fabrication

➕ Son airflow qui permet une excellente modularité

➕ Son système de « lock » du baril

➕ Plateau de montage de qualité, accessible qui permet de passer toutes sortes de montages

➕ Bonne profondeur de cuve

➕ Excellente utilisation en drip classique ou en BF

➕ Un look toujours aussi soigné et reconnaissable au premier coup d’œil

➕ Nombre important de coloris différents et d’options de personnalisation

➕ Un prix qui reste convenable pour un dripper de sa catégorie

Les ➖ :

➖ Le packaging léger pour un dripper high-end

➖ Le drip tip au format propriétaire

➖ Seulement du double coil, pas de réducteur de chambre (d’un autre côté, est-il étudié pour du simple coil ?)

➖ Montage peu aisé pour un débutant

➖ Les joints de la base sont assez lâches

➖ Sa disponibilité limitée pour le moment

Ma note : 4/5

Contenu du pack :

– Vital RDA

– 1 drip tip propriétaire en Delrin

– 1 sac de transport

– 1 sachet de spares

Dimensions : 32 mm x 24 mm

Configurations de test :

– Box Desire Design Rage Squonk BF et Tube Méca Atom Vapes Sandman 24

– Paire d’aliens en full Ni80 0,20Ω de chez Crazy Fab Coils

J’en profite pour remercier Johann Drd de chez Dynavapstore, chez qui je me suis fourni ce matériel, je vous recommande fortement d’aller jeter un œil sur son futur site Internet, qui va arriver très prochainement. C’est un vendeur et vapoteur passionné, qui a une belle connaissance du matériel et qui saura vous conseiller au mieux. Je souhaite tout le meilleur à sa boutique.

Un clin d’œil également à Fabien Barbeau pour la belle paire d’aliens montée à l’intérieur de ce RDA. N’hésitez pas à jeter un œil à sa page et à tester de vous-même. Du travail de qualité et un mec accessible qui saura lui aussi vous orienter au mieux.

Bonne fin de semaine à tous et bonne vape !

FabricantImmortal Modz et Armageddon MFG
OrigineUSA
Type de Vapeinhalation directe
DimensionDiamètre 24 mm
Hauteur 32mm
ContenanceCuve de 5 mm de profondeur

MatériauxAcier inoxydable 304
Drip-tip810 Delrin format apocalypse
Air FlowLatéral et Réglable en forme de goutte
3 jeux de vis à air (2.5mm/1.5mm/solide)
MontagesSimple ou double coil
2 plots à clamps
SystèmeBottom Feeder / Normal
Prix de venteEnviron 55,00€
Informations complémentaires

Vital - Immortal Modz

8.7

Restitution des saveurs

8.0/10

Packaging

9.0/10

Rapport qualité/Prix

9.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.