Hey, salut les amis de la vape.

Comme on se retrouve ! J’espère que la journée est bonne, pour moi elle est super car je viens vous parler d’un jus du moment. Un liquide qui a occupé et qui occupe encore les réseaux. Grâce à son visuel, son nom et la com qui tourne autour, cette perle a de quoi être vue et mérite largement d’être connue.

Mais pour commencer parlons un peu de l’entreprise qui les produit qui n’est autre que la_fine_equipe_lfe. D’où vient ce nom, ce décalage dans les noms de liquide, ces quatre personnes délirantes ? Au départ notre ami Martial était directeur commercial pour une autre société de vape et c’est dans les aléas du métier qu’il s’est retrouvé sur Toulouse et fera la connaissance de ces trois compères. Après beaucoup de temps passé ensemble, à délirer de tout et de rien et surtout à faire des jeux de mots souvent graveleux, l’idée de créer quelque chose à quatre (pas de sous-entendus cette fois… ou pas, allez savoir 🤷🏻‍♂️) et surtout dans le monde de la vape faisait son apparition. Un beau jour sur un coup de tête c’était décidé, c’était fait, la société était créée et nos amis allaient devoir se retrousser les manches et s’engager dans l’expérience d’une vie. Forcément il faudrait trouver un nom pour les liquides, un thème pour les jus et surtout faire la communication qui va autour. Le thème fut rapide à trouver puisque encore une fois certains sous-entendus osés étaient apparus. Bim ! Juste un doigt, 14,5 cm de plaisir, La petite culotte, Ménage à quatre, … les noms et le thème étaient prédestinés. Le nom de la marque manquait toujours et c’est encore de l’inspiration personnelle et commune que celui-ci est née. Comme souvent dans les groupes d’amis très proches ils avaient un « nom » de référence qui était La fine équipe. Le puzzle enfin terminé il ne restait plus qu’à profiter de l’expérience professionnelle de chacun et chacune pour développer des liquides aux saveurs atypiques, aux packaging engagés et largement assumés et surtout de faire une communication digne de ce nom, mais comme vous l’imaginez et avez certainement pu le constater avec le pack global et le sujet sur lequel les juice étaient produits la publicité allait se faire d’elle même.

À travers ces quelques lignes j’aurai choisi de vous parler d’un liquide qui m’a beaucoup intrigué et surtout qui m’a transporté, je traiterais donc du Femme à Lunettes.

Parlons maintenant du packaging, les liquides sont embouteillés dans des flacons de 70 ml remplis à hauteur de 50 ml de juices légèrement surboostés en arômes afin de pouvoir les nicotiner en 3 voire en 6 mg/ml. L’étiquette est noire et sera ornée d’une image de type dessin, en haut nous retrouvons dans une banderole le nom du jus dans une calligraphie correspondant au dessin, dans le genre manuscrit, écrit au crayon durant l’esquisse du packaging. Pour celui-ci nous aurons donc une femme, cheveux détachés, à lunettes. Il paraît que c’est mieux, parce que mettre un homme barbu et borgne sur une Femme à lunettes on va dire que ça correspond pas trop, quoi que cette dame est bien libre de faire ce qu’elle veut. Je disais donc une femme avec des lunettes, un rouge à lèvres bien visible, c’est d’ailleurs la seule couleur qui sera présente sur ce visuel. De sa bouche s’élève une volute de vapeur, laissant comprendre que ce liquide ne sert pas à cuisiner ou comme huile de massage et certainement pas de lubrifiant. Nous retrouverons bien évidemment sur l’étiquetage la composition (40/60, on parle pas là de centimètre mais de PG/VG) et toutes les informations légales et obligatoires.

Sur ce liquide il nous est annoncé « Parce qu’une femme à lunettes est surprenante, la fraîcheur du Fruit du Dragon alliée à la Goyave avec une touche de Jasmin et de Groseille fait de ce liquide une perle de caractère. Comme ta femme ! » J’aime également beaucoup le slogan du juice qui est « Femme à lunettes, se suffit à elle-même ». Ça change de ce qu’on entend d’habitude et allez savoir à quoi elle se suffit…certainement au travail et dans la vie 🙄. Au niveau du descriptif je sais dors et déjà que je serai clairement sur un fantasme… pardon un fruité, ce que j’appréhende par contre c’est le jasmin. Je reste toutefois curieux de ce que peux donner ce genre d’arôme atypique dans un liquide.

À l’ouverture du flacon je reste assez indécis vis à vis des odeurs. Les effluves qui s’en échappent sont plutôt intéressantes et attrayantes mais je vous avoue franchement que j’ai quand même du mal à bien identifier chaque parfum. Serait-ce le jasmin qui perturbe mon esprit et m’empêche d’identifier le reste ? J’y retourne à plusieurs reprises (oui j’en redemande et alors ?) et finalement le mélange goyave/groseille ressort un peu plus avec toujours cette touche de jasmin qui finit par englober et tromper mes récepteurs. Rien de grave en soit, de toute manière le but principal est quand même de prendre du plaisir, d’avoir de bonnes saveurs, bien retranscrites et alléchantes, l’odeur quant à elle n’étant qu’un petit plus.

À ce moment précis il faut bien se lancer dans les test gustatif, je prépare donc mon Dot RTA 24 avec une belle paire….d’Alien 😁 à 0,15 ohm, deux mèches de TFC, j’imbibe bien les cotons, rodage et Bim ! Prend ça dans tes narines 😱 la douceur et la subtilité des volutes qui s’échappent de mes coils me laissent bouche bée. J’ai ce doux mélange de groseille et de goyave qui se caractérisent par un parfum de baies et de tropiques sucrées. Le jasmin laisse un parfum subtil mais hyper alléchant. Autant à sentir le flacon je ne trouvais pas de différences, je ressentais peu de délicatesse mais alors que sur le rodage du coton je suis vraiment bluffé. À partir de ce moment ma curiosité est vraiment piquée au vif, je m’empresse de remonter le tout, de remplir mon réservoir et en avant pour la dégustation ! Premier puff, deuxième, troisième, encore, encore et toujours ce sentiment, je suis sur le cul. Le fruit du dragon donne une touche légère et « onctueuse » à l’ensemble. La goyave et la groseille se mélangent entre elles pour donner cette touche fruitée, légèrement sucrée mais juste ce qu’il faut que cela reste attirant et non addictif en sucre. Et le jasmin dans tout ça ? Il vient souligner tout le reste, cette fleur viendra déposer son arôme si particulier sur les papilles pendant et après le puff pour donner une touche de romantisme à ce liquide. J’enchaîne mes inhalations et les images défilent devant mes yeux. C’est fou ce que le nom du liquide correspond bien aux saveurs retrouvées. J’ai ce sentiment d’abandon à autre chose, ce parfum de sensualité que l’on retrouve lors d’un baiser au creux du cou, cette touche tellement féminine qu’apporterait le jasmin et ces pointes de fruits dans le parfum chic d’une femme assumée. Je pose mon setup et part vaquer à mes occupations, je reviens après environ une demi-heure (oui bon p’tet 3 min je suis un homme j’ai pas la même notion du temps) et je suis à nouveau scotché par les douces effluves encore présentes dans l’atmosphère. J’ai l’impression de rentrer dans la salle d’attente d’un salon oriental, où il aura été pulvérisé quelques gouttes de parfum d’ambiance artisanal.

En bref, un liquide qui m’interpellait de par sa composition, qui me paraissait peut-être un peu trop atypique pour être consommé en all day mais qui au final s’avère être une pure pépite de saveur, qui invite à la rêverie, à l’abandon de l’instant présent et qui laissera un parfum de délicatesse dans la pièce. Vous l’aurez très largement compris, ce liquide est une perle qui se vapote toute la journée, par tout temps, par toute envie et sans jamais s’en lasser.

Je remercie Martial, toute l’équipe de La Fine Équipe pour avoir eu l’idée et l’audace de créer un merveille comme celle-là.

⚠️ Produit destiné à être utilisé dans un système de vapotage. Son utilisation par les mineurs est strictement interdite. La nicotine éventuellement présente est hautement addictive, son utilisation par les non-fumeurs, les femmes enceintes et allaitantes est fortement déconseillée.⚠️

FabricantLa Fine Equipe
OrigineFrance
Liquide- Fruit du dragon
- Goyave
- Groseille
- Jasmin
Format disponible50ml
Taux de nicotine disponible0mg
Ratio PG/VG40/60
Prix de vente50ml environ 19,90€
Informations complémentaires

Femme à Lunettes - La Fine équipe

9.3

Restitution des saveurs

9.5/10

Packaging

9.0/10

Rapport qualité/Prix

9.5/10

    1 Réponse à "Femme à Lunettes"

    • Ceulemans olivier

      J’applaudis ta plume et ton audace d’avoir si bien décrit ce jus et d’ainsi nous avoir donné envie de plaisir.
      Merci l’ami 😉
      Surtout ne t’arrête pas (comme dirait ma femme) … 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.