La Cuvée Triple C – Le tonnelier toqué

Je vous préviens de suite mais l’histoire d’une nouvelle marque mérite une présentation complète… donc ça va être un peu long !

Vous avez surement vu passer quelques photos de ces fioles si particulières sur les réseaux sociaux il y a quelques semaines. Certains liquides font le buzz un temps… ça dure autant de temps qu’une allumette que l’on craque et qui se consume puis plus rien. Cela risque de ne pas être le cas de cette gamme et de cette marque en générale…
Lisant les commentaires et interpellé par les profils aromatiques de ces recettes, je n’ai pas hésité à me commander les 4 références disponibles à l’heure actuelle afin de voir si il s’agissait juste d’une bonne communication promotionnelle ou s’il y avait vraiment quelque chose de bon, nouveau…
Le Tonnelier Toqué est une marque crée par Johann meunier… mais qui est il ?
Cet électrotechnicien et ingénieur informatique a travaillé dans différents domaines informatiques (développement d’ERP pour les banques / assurances, professeur d’informatique, dépannage et assistance etc.). Reconverti dans le BTP comme chauffeur d’engins de TP.
En parallèle il développe son propre système d’impression 3D unique au monde qu’il fait breveter (un process qui permet d’imprimer en 3D en relief et en full color. L’idée lui vient, avec ce procédé, d’en faire quelque chose dans le milieu de la vape. Il faisait déjà des box imprimés en 3D à l’époque (box méca BF).
Aujourd’hui Johann fait des pièces et des skins 3D pour ses copains modders.
A coté du travail de l’impression 3D, il se tourne vers l’usinage CNC et sort plusieurs modèles de box en bois stabilisé (principalement des box mosfet 18350 et des box 18650 avec DNA60).
En bon ingénieur aux idées qui fusent, à coté de tout ça, il reproduit un process qui lui permet de développer un nouveau matériel appelé le M49 (c’est une matière écologique a base de 95% de coton, hypoallergénique, et recyclable à souhait). Cela permet de créer tout en évitant d’avoir recours à la pétrochimie afin d’être éco-friendly. Matériaux qu’il utilise pour la fabrication de ses propres box, mais pour d’autres modders aussi et à des fabricants de lunettes pour la fabrication de montures.
Aujourd’hui, il a un peu délaissé cette activité chronophage au profit de création d’e-liquides.
Pour ce qui est des e-liquides, il ne voulait pas faire quelque chose que l’on retrouve partout. Issu d’une famille de producteur de Champagne, Johann décide de travailler comme le font ses parents avec le Champagne et les différentes méthodes de vinification et de travail du vin. Il se calque ainsi sur l’élevage des spiritueux en fût de chêne et développe ainsi son propre process pour l’élevage de e-liquides en fût afin de proposer quelque chose de différent par rapport à ce que l’on trouve sur le marché actuel de la vape (un travail un peu plus recherché et “haut de gamme”, exactement comme pour les vins.
Aujourd’hui il faut savoir faire la différence et surtout se démarquer de la masse. C’est pourquoi il travaille différemment avec la marque qu’il dépose sous le nom de “Le Tonnelier Toqué”.
Pourquoi le Tonnelier Toqué?
La partie “tonnelier” fait référence à la fabrication en fût et “toqué” dans le sens de la toque du chef, mais aussi le côté un peu “foufou”, parce que mettre des e-liquides dans des fûts de chêne implique qu’il faut être un peu toqué pour faire ca.
Pour l’élaboration des recettes, il s’entoure de son ami Laurent Cardon (Cloud’s Of Lolo), c’est en quelque sorte le maître des arômes de la maison. Un magicien qui à une démarche de travail complètement différente des autres juice maker au point que, parfois, les arômes utilisés n’ont rien à voir avec la description de la recette pour au final retrouver exactement l’effet escompté, et c’est ça qui est magique dans son travail. Cette façon de travailler permet aussi d’éviter la “copie”, parce que oui, il faut le dire aujourd’hui les différents acteurs de la vape que ce soit pour la fabrication d’e-liquides ou des e-cigarettes se copient ou reprennent des idées. Et du coup avec cette façon de travailler, ça devient très compliquer d’essayer de faire quelque chose de semblable puisque les phases d’élaboration des recettes sont plutôt complexes et que derrière il y a la partie d’affinage en fût qui complexifie encore plus le process.
Aujourd’hui ses clients sont d’un peu partout dans le monde (des français évidement, européens, mais également des Japonais, Australiens, Sud Africains & Américains)
Ces clients ont les mêmes attentes que les fans de spiritueux (whisky, bourbon, vins), ce sont des personnes qui savent ce qu’elles veulent et surtout qui sont passionnés et à la recherche de nouveaux sentiers.
Les tarifs peuvent paraître élevés mais il faut bien se dire qu’ils sont en rapport avec le travail fourni en amont ( les 50ml sont à 25€). Il faut le voir comme la personne qui va acheter une bonne bouteille de Whisky Japonais, il ne va pas siroter sa bouteille en 2 minutes. C’est plutôt le genre d’e-liquide pour se faire plaisir et à déguster comme une bonne bouteille.
Pour ce qui est du packaging des différentes cuvées, le choix avec sa femme est aussi de proposer quelque chose de travaillé (encore une fois pour se démarquer de la masse), mettre les recettes en fioles de verre à la forme de tonneau (pour les 50ml, ce qui rappelle le nom de la marque “Le tonnelier toqué”) paraissait indispensable… mais surtout c’était une hérésie de mettre le résultat de ce travail haut de gamme dans des fioles en plastique.
Aujourd’hui il est heureux et épanoui de faire découvrir de nouvelles choses aux vapoteurs et d’arriver à en vivre sans avoir à rendre de compte à un patron.

Le 1er de la gamme qui m’a vraiment donné envie d’y goûter est la Cuvée Triple C que j’ai commandé en 30ml… seul regret, j’aurais du le prendre en 50ml !
Chaque recette arrive dans une fiole en verre avec une petite étiquette en papier d’aspect vieilli comme un petit livret, avec le nom de la cuvée et le nom de la marque. Quand on ouvre ce livret, on a le numéro de Batch et de la bouteille, le descriptif des saveurs (ici un généreux cookie sublimé par des notes de caramel, de café & de crème ainsi qu’une pointe de tabac). Est mentionné que l’affinage est fait en fût de chêne sur forte chauffe. Et ce qu’il me semble très important pour ce genre de vape « pointarde », figure aussi les conseils de vape pour avoir un rendu optimal des saveurs (ici 25W sur Fused Clapton Ni80).
A la 1ère latte c’est vraiment la claque ! On est bien sur un liquide super complexe, subtil et le ressenti prouve vraiment qu’il y a un vrai travail derrière tout ça pour arriver à ce rendu. Cette Cuvée Triple C est tellement équilibrée que je n’arrive même pas à vous dire qu’elle note est dominante… on ressent le tabac blond en fond de bouche, accompagné d’une légère note de café allégé par une crème qui arrondi le tout apportant une douceur extrême au café et au liquide en général. Le caramel apporte un coté sucré, c’est d’ailleurs très léger en sucre (surement pas d’ajout à outrance pour le rendre addictif, il n’en n’est pas moins pour autant (addictif)), la note biscuité du cookie accompagne admirablement les arômes précédemment cités accentuant le coté gourmand. Une once de chocolat fait son apparition après plusieurs puff sur coil chaud… sa légère amertume contrebalance avec perfection la puissance du café, la douceur de la crème ainsi que le sucré du caramel. Sa présence discrète disparaît parfois au profit d’autres notes… c’est réellement bon et bluffant !
A l’exhalation s’opère un vrai travail cérébral et des papilles afin de replacer tous ces arômes dans le bon ordre et ne pas en louper un… les notes boisées du vieillissement en fût de chêne marquent le gourmand du liquide, arrondissent aussi une dernière fois les arômes, corsent le ressenti final avant de dire au cerveau « vas y retire sur ta clope électronique! »…
Si je m’étais laissé aller, j’aurais déglingué cette fiole en 1 heure de temps… j’ai préféré me restreindre afin de faire durer le plaisir d’y revenir à d’autres moments…
Ma dernière idée avant de remettre ma fiole en lieu sûr aura été de tester ce liquide avec un autre ato, coil plus vénère et donc à une puissance supérieure, et effectivement j’ai l’impression d’avoir un autre liquide, certaines notes ont tout simplement disparues au profit d’autres qui ont pris plus de place.
Au final de deux choses l’une, soit vous avez un budget illimité et cette Cuvée Triple C sera un all-day parfait, agréable à vaper et pas lassant, soit votre budget est un peu plus limité et il sera idéal pour une vape plaisir plus occasionnelle. Quoi qu’il en soit vous n’en serez pas déçu…

Test fait sur :
– Kudos de Hippovape
– S-Atty de Stellar-Mods
– Fused Clapton Ni80 0,28Ohm par @Fabien Fabien Barbeau aka Crazy Fab Coils

⚠️ N’oubliez pas que ces produits sont destinés à vous éloigner du tabac, toujours se référer à la notice d’utilisation.
⚠️ L’utilisation de la nicotine est interdite aux mineurs et fortement déconseillée pour les non-fumeurs

FabricantLa Cuvée Triple C - Le Tonnelier Toqué
OrigineFrance
Saveur- Classic Blond
- Café crème
- Cookie pépites de chocolat
Volume10 ml
30 ml
50 ml
100 ml
Taux de nicotine disponible0 mg
Ratio PG/VG30/70
Prix de vente10 ml environ 5€
30 ml environ 15€
50 ml environ 25€
100 ml environ 50€
Informations complémentaires

La Cuvée Triple C - Le tonnelier toqué

8.8

Restitution des saveurs

9.5/10

Packaging

9.0/10

Rapport qualité/Prix

8.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.